Le Bastion de la Brèche

Dans cette salle du bastion de la Brèche, furent enfermés et internés les nombreux prisonniers politiques : aristocrates ou opposants révolutionnaires, religieux réfractaires, ennemis du Consulat et de l’Empire, révolutionnaires de 1848, prisonniers de guerre Allemands de 1914-1948, résistants Oléronais du conflit 1940-1945.
Sous les deux salles du milieu et sur toute leur étendue, se trouvaient des citernes contenant d’immenses réserves d’eau douce nécessaires à une Place assiégée. Cette eau provient de la collecte des eaux pluviales recueillies dans des conduits de pierres taillées situés le long de la paroi du mur des casemates.
Longue de 114 mètres, la courtine de la Mer relie le bastion de la Brèche et le bastion Royal qui lui fait face. Ce front, orienté à l’est vers le continent et le coureau d’Oleron qui l’en sépare, présente un aspect colossal assez surprenant.
Ici, les remparts ont une élévation de 15 à 20 mètres. Ce front est fait pour impressionner un ennemi embarqué et peut-être le dissuader de mettre pied à terre pour un siège difficile face à un tel obstacle.

 

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Les commentaires sont fermés