Citadelle

La Citadelle du Château-d’Oléron est un site de visite incontournable.

Richelieu ordonna sa construction en 1630 sur les vestiges de l’ancien château médiéval. Ce dernier avait été ruiné durant les guerres de religions lors d’une bataille entre Agrippa d’Aubigné, le huguenot, et François d’Espinay de Saint-Luc, gouverneur de Brouage la catholique. Pierre d’Argencourt fut le premier envoyé sur place.

Le chevalier Louis Nicolas de Clerville lui succéda et l’ouvrage fut modifié, agrandi et achevé sous les ordres de Sébastien Le Prestre de Vauban. Entre temps, la vocation de la place forte avait changé. Elle venait dorénavant s’insérer dans le système de défense de l’Arsenal Royal de Rochefort, ordonné par Colbert en 1666.

A partir de 1689, la construction des ouvrages à cornes, du côté du marais, entraîne l’expropriation d’une partie de la ville : toutes les maisons, édifices publics et religieux situés sur la zone concernée sont rasés.

En 1700, une nouvelle ville est structurée au sein de la nouvelle enceinte fortifiée, selon un plan à damier et autour de la place d’armes. Forteresse à la fonction défensive, la citadelle a également abrité des corps de disciplinaires, des internés civils et religieux pendant la terreur, et des prisonniers politiques en 1870. Le 17 Avril 1945, un bombardement aérien, détruit nombres d’éléments de la citadelle. De 1959 à 1970, une première restauration s’amorce. La place forte sera remise en état à partir de 1988. Elle abrite aujourd’hui des salles d’exposition et accueille des manifestations culturelles.

De nombreuses visites guidées y sont organisées, notamment pendant les vacances scolaires : visites pédagogiques,  visites nocturnes théâtralisées, visites en petit train…

 

 

Les commentaires sont fermés